Julius Evola : “Influences infra-rationnelles et stupidité intelligente”

Julius Evola, Chapter XIV of de L’Arc et la Massue (1968) in French

Dissidence Française

juliusevola

1

Nous avons déjà eu l’occasion de souligner combien est illusoire la prétention qui veut que l’homme moderne en général ait acquis une autonomie et une conscience réputées inexistantes auparavant. Cette illusion s’explique par le fait que le regard, aujourd’hui, se tourne avant tout vers l’extériorité ; on songe à la disparition de certaines limitations matérielles à la liberté de l’individu, limitations qui avaient d’ailleurs souvent une raison d’être et qui ont été remplacées presque toujours par d’autres entraves ; et l’on néglige ainsi ce qui concerne l’autonomie intérieure, mentale et spirituelle, tout ce qu’il faut pour l’acquérir et la défendre. De ce point de vue, il n’y a vraiment pas de quoi parler de progrès ; il serait bien plus légitime de parler, une nouvelle fois, de régression car toute une série de processus a fait de l’homme contemporain un être particulièrement exposé à subir plus ou moins…

View original post 4,515 more words

What do you think about this?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: